ÉDIQ

Équipe de recherche en partenariat sur la diversité culturelle et l’immigration dans la région de Québec

Médiation et approches coopératives: construire ensemble des sociétés pluralistes

Accueil

"Mouvements sociaux et dynamiques actuelles de changements: Nouveaux défis pour la recherche interculturelle" voilà le thème du XIVe Congrès international de l'ARIC qui aura lieu à Rabat, au Maroc, du 9 au 13 décembre 2013. Celui-ci rassemblera des chercheurs et praticiens de tous les continents intéressés par les questions interculturelles.

Dans le cadre de ce Congrès, Lucille Guilbert et Colette Boucher, respectivement co-responsable et membre collaborateur de l'ÉDIQ, organisent un double symposium intitulé "Médiation et approches coopératives: construire ensemble des sociétés pluralistes".

Ce symposium s'intéresse au processus de médiation, entendu comme création de liens et de sens, vecteur de changement, "reliance" dans des sociétés qui aspirent à être pluralistes. Le terme "médiation" atteint une si ample polysémie et est appliqué à des pratiques si variées qu'il est légitime de se demander s'il possède encore une quelconque utilité. Deux acceptations les plus courantes, articulées étroitement à la figure du médiateur en quête de légitimité professionnelle, émergent des discours tant scientifiques que populaires. Il s'agit, d'une part, du rapport au conflit et d'autre part, de la "médiation culturelle" parfois réduite aux stratégies mises en oeuvre par une institution culturelle pour fidéliser un public. Il n'est ni possible, ni souhaitable d'évacuer la polémique qui s'instaure entre la conception différence/conflit et celle de différence/créativité de sens et de reconnaissance. Il n'en demeure pas moins que dans toutes ces approches, la personne est au centre du processus de médiation, prise dans une tension créatrice et dialogique entre son environnement et son discours intérieur. À la lumière d'expériences de recherche, de formation, d'intervention et d'accompagnements interculturels dans des contextes nationaux distincts (Allemagne, Canada, Espagne, France, Inde), ce symposium discute des perspectives épistémologiques, théoriques et pratiques de la médiation dans un monde traversé par des multiples transitions. 

Ce symposium accueillera la participation de Lucille Guilbert, Université Laval, Kiran Chaudry, Université Jawaharlal Nehru, Carmen Mata Barreiro, Universidad Autonoma de Madrid, Colette Boucher, Université Laval, Thierry Dudreuilh, Institut Européen de la Médiation, Jacqueline Breugnot, Université de Koblenz-Landau ainsi que Catherine Plasse-Ferland, Conférence régionale des élus de la Capitale-Nationale, et Yannick Fortier, Forum Jeunesse Capitale-Nationale.

Image par défaut
Date
Place
Rabat, Maroc